« L’optimisme c’est voir la vie à travers un rayon de soleil » disait Catherine Laborde lors de ces fins de soirées « à rosé ». Bien lui en a pris, car c’est en ces mots que l’on pourrait féliciter la troupe de généreux bénévoles et joueurs des « Amis de Polak », venus une nouvelle fois rendre hommage à leur ami le samedi 17 juin dernier. Brasser les ondes positives qui entourent un malheur, c’est le pari que s’était fixé cette incomparable troupe de compagnons il y a déjà quatre ans en lançant ce tournoi en l’honneur de Frank … qui a connu cette année, par l’aveu de tous, sa meilleure édition depuis son lancement.

Une véritable déferlante organisationnelle s’est en effet abattue sur le stade Jacques Anquetil et sa centaine d’acteurs du jour qui a pu admirer les progrès réalisés par le comité de gestion du tournoi. Innovations visuelles, folies communicationnelles et photographiques, déroulement de la journée et des matchs activement remodelés, nouveautés gastronomiques , inédite collection de goodies « Les Amis de Polak » et enfin la présence d’un soleil radieux : tous les voyants étaient donc au vert pour passer une journée mémorable.

Mais la réussite du tournoi c’est aussi et surtout le respect, la générosité, le fair play et la sympathie de l’ensemble des équipes présentes cette année qui ont su faire largement honneur à la mémoire de Frank. Par ordre de classement officiel du tournoi, petit tour d’horizon du millésime 2017 …

1er et Vainqueur du Tournoi: FC Orsay Bures

19149429_1919184968339541_1977894254293513396_n
Journée élémentaire pour la séduisante équipe du 91 qui remporte l’édition 2017 pour sa toute première participation. Sans faute au niveau du fair play, de la ponctualité matinale et du délire journalier, le bataillon se sera juste fait peur sportivement parlant, avec une qualification pour les demi finales acquise à l’arrachée. Quatrième du championnat du matin, ils se sont sortis d’un duel fratricide au dépend de Jouy avant de dérouler en finale face à la Salèsienne. Un succès collectif fabuleusement incarné par Momo, goal émérite et vainqueur de la coupe de meilleur gardien du tournoi grâce à une séance de penaltys dantesque glanée pratiquement à lui tout seul. Félicitations et Rendez-vous l’année prochaine pour remettre le trophée d’honneur en jeu !

2e : La Salésienne de Paris

19225245_1919184648339573_8927761668027676025_n

Également sur le pont pour la première fois, l ‘équipe recomposée venant tout droit du nord-ouest de la capitale à largement répondue présente. Elle s’est notamment reposée sur Samy, vainqueur du trophée de meilleur buteur du tournoi grâce à ses 9 réalisations mais aussi sur François, mercenaire magnyçois du jour et surtout pompier de service de l’escadron parisien. Défaits lourdement en finale par plus fort qu’eux, c’est toutefois avec un bilan admirable que finiront les joueurs qui ont d’autre part été d’une générosité sans faille vis à vis de l’association : c’est sans nul doute avec un grand plaisir que le comité d’organisation les accueillera l’année prochaine. Un grand bravo !

3e : US Jouy en Josas

19149427_1919184948339543_7616576121161719134_n

Leader du championnat matinal, les gagnants de l’édition 2015 du tournoi ont encore une fois défendu chèrement leur peau. Battus par la maestria du gardien d’Orsay en quart de finale, ils ont ensuite sauvés l’honneur et finis sur le podium, ne concédant finalement qu’une seule défaite au cours de la journée. Guillaume et son équipe se consoleront avec le trophée du fair play, gagné logiquement grâce à un état d’esprit irréprochable et une sportivité presque décontenance. Le bataillon de petits soldats bleus fait désormais partie des meubles ! Merci à eux !

4e : FC Beynes

19149284_1919184758339562_486423511187482928_n

Tenant du titre et participant de la première heure, l’équipe de Beynes n’a pas dérogé à sa règle d’équipe aussi joviale que pugnace. Et du talent il y en avait encore cette année sur le terrain comme à la buvette. Deuxième de la poule matinale, c’est pourtant une étonnante défaite en demi-finale face à la Salésienne qui leur feront perdre tout espoir de conserver leur titre, exploit encore à ce jour irréalisé. Félicitations à cette équipe dont la fidélité au tournoi Frank Klymko n’a d’égal que la grandeur d’âme de tous ses membres. La suite au prochain épisode !

5e : Magny FC 78

19225556_1919184268339611_3511438562047641562_n
Mais quel mouche pique donc l’équipe phare magnyçoise depuis la naissance du tournoi ? Une malédiction qui s’est encore poursuivie cette année, la faute à un mental défaillant, une flopée de match nul et une fâcheuse tendance à se tirer une cartouche dans la patte. Une cinquième place matinale puis finale qui reflétera la prestation globalement moyenne de l’équipe, au grand damne de Nicolas, capitaine et président de l’association « Les Amis de Polak ». A l’année prochaine, pour, sait-on jamais, ramener enfin le trophée au bercail magnyçois !

6e : FC Beauplan

19149255_1919184161672955_4321122369351112830_n
Certains en ont rêvé, eux l’ont fait. Réunir les plus fiers larrons du quartier de Beauplan, leur faire enfiler une paire de grolles de football et les jeter en pâture sur le gazon du stade Jacques Anquetil : c’était le pari fou lancé à Alexis, promu capitaine de cette nouvelle « team » par l’organisation du tournoi cette année. Un pari osé, largement tenu par une véritable armada d’une quinzaine de joueurs plus improbables et surprenants les uns que les autres. Bien décidés à contredire les statistiques des bookmakers promettant une dernière place assurée, ils n’ont eu de cesse de se battre pour finalement terminer à une sixième place inespérée. « Amazing Beaup’ » est donc né et ce pour une paire d’années !

7e : Magny « Légendes »

19225143_1427261950666892_4329425268889458549_n

Une nouvelle fois au rendez-vous, l’équipe la plus attendue du tournoi réunissant les anciens partenaires de jeu de Frank n’a pas failli à sa réputation en terme de spectacle et de facéties. Une édition qui avait pourtant démarrée sur les chapeaux de roues avec une victoire 2-0 faisant naître les plus insensés espoirs dans les rangs des dodus papys. Mais la supercherie n’aura pas duré longtemps, la descente aux enfers de l’équipe correspondant, hasard ou coïncidence, avec l’ouverture de la buvette. Un résultat dans la moyenne des autres années qui n’entachera à aucun moment la bonhomie et la camaraderie de l’ensemble de l’équipe, ravie d’être réunie pour une seule et même cause. Merci à tous de continuer à faire rêver le public !

8e : AS Montigny

19225312_1919184418339596_799852513562794136_n
Abasourdis. Même les joueurs n’en reviennent pas et se demande encore comment l’équipe a pu passer de la place de lauréat de la première édition à celle de dernier cette année. Un mini fiasco inexplicable tant l’équipe est restée plus ou moins inchangée les années passant. Qu’importe, cet accro footballistique ne viendra jamais entacher la bonne humeur de l’équipe la plus loyale et sincère du tournoi. Un attachement symbolisé par Stéphane, vainqueur du trophée mystère pour son dévouement tout au long de la journée mais aussi depuis la création de la compétition. Rendez-vous l’année prochaine pour redresser la barre sur le terrain et surtout continuer à distribuer de bonnes ondes sur le tournoi. Milles merci !

 

Et pour finir, en vrac, les infos « Off » du tournoi .. plus ou moins garanties de sources plus ou moins officielles…

 

– La confrérie des mirages paranormaux (CMP) basée au Quebec, confirme dans son dernier rapport le phénomène d’attractivité terrestre de la ville de Magny Les Hameaux au début des années 2000, responsable aujourd’hui du gonflement corporel d’une bonne partie des joueurs et spectateurs trentenaires du MFC 78.

– Le genou de Guillaume aurait été retrouvé lundi à quelques encablures du terrain par la fine fleur des têtes chercheuses du Centre Technique Municipal, José.

– Le petit Christopher aurait été aperçu pour la dernière fois mardi dernier non loin de Compiègne, boussole et carte en main, cherchant désespérément le Stade Jacques Anquetil de Magny.

– Le joueur « mystère » de l’équipe Légendes promis par Kevin attendrait encore son chauffeur Uber à la gare Montparnasse.

– Selon la police, le maire serait aujourd’hui en garde à vue pour « acte de voyeurisme aggravé », après avoir dissimulé des caméras dans les douches des quatre vestiaires du stade.

– Le trophée des « médailles » consacre cette année à l’unanimité « la pertinente idée » d’Amélie concernant les structures gonflables pour enfant, devant l’auto notifié « sang froid » de Bryan malgré la défaite de son équipe de Beauplan.

– Le mytho d’or revient quant à lui à Karim pour sa fable romanesque sur l’endormissement auprès de son bambin après une matinée de football harassante au goal, devançant de justesse le désormais célèbre « T’inquiètes, je te rembourse » de Benji et enfin le désopilant « Je reprendrai bien une licence la saison prochaine » de l’ami Hourson.

– Kevin lancera à la rentrée le premier « Two men sosie show » accompagné de « Michelin », clone aperçu jadis dans le chef d’œuvre su septième art « Yamakasi ».

– Le chiffre du jour : 34. Comme le nombre d’autographes signés aux fans de Camping Paradis par Clément Ournac pendant le tournoi.

– Romain et Paulo officialise enfin leur union : La cérémonie aura lieu le samedi 17 mars prochain au pied de la distillerie Jameson de Dublin.

– Michael, « le donateur fou » aurait introduit en bourse l’argent des bénéfices du tournoi et serait sur le point de rebaptiser le stade Jacques Anquetil, la « Précipose Arena ».

– Le syndicat des gros obtient gain de cause dans l’affaire dite du « sandwich miniature », réussissant à instaurer pour l’édition 2018 le menu XXL et la formule à volonté.

– Drame : La horde de courtisanes tchèques venue voir jouer Yvon, récemment élu « meilleur client de tout l’est européen » se serait immolée par la feu peu de temps après l’annonce du forfait du petit prodige belge.

– Mathieu Krol remplira bien le zénith de Paris le 22 novembre prochain avec son groupe des ZZ Top.

– Business plan validé : direction les Bermudes pour Nicolas et Karen qui lanceront ainsi le concept de la « crêperie/tacos » à mi chemin entre Mexico et Quimper.

– « Calamity Loriot » a été anobli par la Reine d’Angleterre au lendemain de son fantasque « one goalkeeper show ».

– Nous l’attendions : Aurélien tient enfin son premier recueil, intitulé « L’incruste décomplexée» qu’il publiera à la rentrée littéraire aux éditions « Morpions et compagnie ».

– La mairie de Magny déplore les cratères au sol causés par l’essai plein de bravoure de Anne à la golden barre et envisage la réfection complète du gazon synthétique du stade.

– Stupéfiant : Matthieu aurait été aperçu vers 1h30 du matin la nuit du 17 au 18 juin dernier, accroupi sur le gazon, tentant de faire disparaître à sa manière les dernières lignes blanches du terrain.

– Jamais avare d’idées nouvelles pour repousser les limites de labourage de méninges, le gourou « Paulo la science » animera un stand « café débats » sur le thème de « la compatibilité prouvée entre football et philosophie » lors de la prochaine édition.

– Robert Zemeckis aurait choisi le patriarche de la maison Mauxion pour jouer le rôle principal de la suite de « Forrest Gump » conséquemment intitulé « Forrest Yannick ».

– Révélé par Closer, l’idylle naissante entre les bambins Mathilde et Eden ne fait presque plus aucun doute. Aperçus à Saint Trop’ avec l’argent de la caisse du tournoi, les deux tourtereaux déclarent par la même occasion « déféquer allégrement sur leurs géniteurs respectifs ».

– Et enfin … grâce à l’action de tous les bénévoles de l’association « Les amis de Polak » mais aussi de tous les acteurs de la compétition, la 4e édition du tournoi Frank Klymko aurait été élu « Plus bel hommage de l’année » par le haut consortium du paradis …

Pour rester fiers de nous et de vous, dans la plus profonde et sincère amitié, Nous vous donnons à tous Rendez-vous l’année prochaine !

« Le soleil de nos vies »

Post navigation


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *